Bio – Phénomène de société, le bio plait à tout le monde

etal.jpgAujourd’hui le consommateur se préoccupe de plus en plus de la qualité de sa nourriture. Et de plus en plus de producteurs et de distributeurs se convertissent à la bio.

L’agriculture biologique qui, pendant si longtemps, resta marginale, pour ne pas dire moquée, l’agriculture biologique qui n’intéressait guère que quelques maniaques du naturel et autres baba cool, cette agriculture que l’on ne désigne plus désormais que sous l’étiquette générique de « bio » est aujourd’hui reconnue officiellement comme « l’exemple le plus abouti d’agriculture  durable  au  service de  la  préservation de la santé et de l’environnement ».

C’est ainsi, en tout cas, qu’elle est perçue par un nombre sans cesse grandissant de consommateurs qui voient dans la bio une sorte de bouée de sauvetage susceptible de les préserver de l’océan de mal bouffe qui les submerge.

De nombreux chefs, dans la restauration de qualité, sans nécessairement le signaler sur leurs cartes, achètent leurs légumes à des producteurs bio afin d’avoir des produits non forcés auxquels ils trouvent des saveurs plus intéressantes. A l’autre extrémité de la gamme, plusieurs chaînes mettent actuellement sur pieds de grands projets de « bio fast food » à petits prix.

Les grandes surfaces, de leur coté, suivent naturellement le mouvement. Quand un phénomène leur parait suffisamment massif, ils savent mettre les moyens pour professionnaliser les différents actes de vente du produit. Et l’on trouve donc à présent de l’épicerie sèche et fraîche en version bio sous la plupart des grandes enseignes.

La bio évolue donc, même si elle souffre peut-être encore d’une relative irrégularité dans l’approvisionnement des produits frais. L’offre étrangère répond pour l’instant à cette demande. Mais il est évident que le mouvement de la bio en France va devoir organiser sa logistique dans ce domaine.

Des Armes de Destruction Massive dans nos Assiettes

masque à gazLe monde se focalise actuellement sur les événements de Syrie et les exactions de Bachar el-Assad. Il est maintenant établi qu’il a tué un grand nombre de ses compatriotes au moyen  du gaz sarin.

Le gaz sarin a été classé « Arme de Destruction Massive » et interdit par la Convention de 1993 des Nations unies sur les armes chimiques. Il faut savoir que la Syrie fait partie des six pays qui n’ont pas signé cette convention.

Le gaz sarin est un agent neurotoxique mis au point en 1939  par des chercheurs allemands. Les inventeurs, de la firme chimique IG FARBEN, en furent si fiers qu’ils baptisèrent ce gaz d’après les lettres de leurs noms, afin d’être sûrs de rester dans l’histoire (Gerhard Schrader, Ambros, Rüdiger et Van der LINde).Plus de 500 fois plus toxique que le cyanure, c’est un liquide inodore et incolore qui entraîne après évaporation, de graves spasmes musculaires, une perte de la vision et une asphyxie. Dans les cas les plus extrêmes, il est mortel dans la minute qui suit son contact.

Le gaz sarin a des effets suffisamment puissants pour tuer immédiatement des dizaines, voire des centaines de milliers de personnes. Ce fut donc une avancée considérable dans l’horreur, puisque les gaz utilisés durant la première guerre mondiale (chlore et gaz moutarde, qui brûlaient les yeux et les poumons) parvenaient rarement à faire plus de quelques milliers de morts d’un coup, ce qui était loin d’être suffisant aux yeux des chefs de guerre.

Quand le gaz  Sarin s’invite dans notre quotidien Vite la suite !

Comprendre ce qu’est le stress pour mieux le gérer

stress

Le stress est l’état dans lequel une personne se trouve quand elle doit faire face à une situation qu’elle ressent ou qu’elle évalue comme étant potentiellement dangereuse pour elle.

Dans le stress, il y a donc une situation à laquelle vous devrez vous affronter. Elle peut être physique, comme disputer une compétition. Ou psychique, comme prendre la parole en public pour une conférence. Mais il y a aussi le Vite la suite !

Qu’est-ce qu’une « maladie de civilisation » ?

Maladie de civilisationLes grandes maladies infectieuses du 19ème siècle ont été éradiquées grâce à l’hygiène mise en œuvre dans le cadre de nos conditions actuelles de vie. Mais ces mêmes modes de vie ont suscité l’explosion des pathologies cardio-vasculaires et des cancers. En d’autres termes : avant nous risquions l’infection aggravée par le manque de soins, et à présent l’empoisonnement par les produits chimiques, aggravé par la surcharge de stress. Ce sont les diverses conséquences de ces situations que l’on appelle Vite la suite !

Surmonter ses peurs pour vivre mieux

j'y vais j'y vais pas j'ai peur

Nous avons tous eu, au moins une fois dans notre vie, une forte envie de changer.
Que ce soit pour sortir de la routine d’une vie des plus banales ou bien encore pour se débarrasser de mauvaises habitudes, le changement nous a tous tenté un jour ou l’autre, Mais combien de fois avons-nous franchi le pas réellement? Manque de courage, peur des jugements…..

Mais qu’est ce qui nous retient donc ?

Peur de perdre ou envie de gagner?

 

« Peur » voici un mot qui est est bien souvent mal utilisé.
Pour ma part, j’évite d’utiliser ce mot et je n’ai à priori peur de rien ni de personne.
Cela ne veut pas dire pour autant que

Vite la suite !

Tirer profit de chaque situation

En décembre 1914, le laboratoire de Thomas Edison fut pratiquement détruit par un incendie. Les dommages s’élevaient à plus de deux millions de dollars, mais la police d’assurance garantissait seulement 238.000 dollars, car les bâtiments étaient en béton et, en théorie, ignifugé. Une grande partie du travail de toute sa vie s’envola en fumée en quelques heures

L’incendie faisait rage quand le fils de 24 ans d’Edison, Charles, chercha activement son père parmi les débris et la fumée. Il finit par le trouver. Son père observait calmement la scène, le visage illuminé par les flammes, ses cheveux blancs en bataille.

« J’eu mal de le voir ainsi, raconta Charles plus tard. Il avait 67 ans – un âge respectable – et voyant tout son travail disparaitre. Lorsqu’il me vit, il cria « Charles, où est ta mère ? » Je lui répondis que je ne savais pas. Alors il me dit « Trouve-la et amène-la ici, elle ne verra plus jamais une chose pareille. »

Le lendemain matin, Edison regarda les décombres et dit « Le désastre apporte une chose précieuse. Toutes nos erreurs sont effacées. Je remercie Dieu de pouvoir recommencer à zéro. »

Trois semaines après l’incendie, Edison réussit à présenter au monde sa toute nouvelle invention : le PHONOGRAPHE.

Osez bouger contre le mal de dos

Active seniors

Le mal de dos, mal du siècle parait il,  affecte plus de 80 % de la population française et représente la première cause d’invalidité en France. Les lombalgies concernent une population très large puisque les maux de dos touchent aussi bien les adolescents que les personnes d’âge mur. Conséquence d’une existence trop sédentaire ou d’activités physiques pénibles, conséquence de positions inadaptées chroniques ou d’état de stress permanent, notre dos nous fait tous souffrir à un moment ou à un autre de notre vie. Sommes nous condamnés au mal de dos?

Je me souviens des trois dernières années durant lesquelles j’exploitais mon entreprise de transport. Je souffrais d’un mal de dos qui me genait d’autant plus que

Vite la suite !

10 conseils pour reprendre le sport en douceur

Imaginez, vous êtes au début de vos vacances, votre départ vers votre lieu habituel de villégiature, est programmé dans quelques jours . Tout va bien, le stress du travail commence à s’évacuer, vous commencez à vous détendre. Encore un peu de rangement, d’entretien, de bricolage dans la maison et vient le moment de faire les bagages, le moment du départ approche.

Vive les vacances!

Les vacances, du latin vacare, « être sans », correspondent à une ou des périodes dans l’année pendant lesquelles une personne cesse son activité professionnelle habituelle. Ce sont des périodes traditionnellement dédiées au repos qui sont mises à profit pour voyager, réaliser des activités totalement différentes du reste de l’année. Les périodes de vacances sont aussi propices à la réflexion , au relâchement et au changement. A l’instar du début d’année, la période de vacances voit souvent naitre de grandes résolutions, arrêter de fumer, manger mieux, diminuer la consommation d’alcool etc…La période estivale est la saison des barbecues, des apéros prolongés  entre amis, c’est les voyages avec la découverte des spécialités locales, dans ce contexte,  il n’est pas toujours facile de gérer efficacement votre alimentation. Pour vous aider à ne pas “baisser la garde” et rester le plus près possible de votre poids de forme, gardez à l’esprit la formule suivante en espérant que pour vous, elle sera magique: “éviter de prendre du poids sera toujours plus facile que de tenter de perdre du poids”..et plus vous avancez dans l’âge et plus cela se vérifie!

Reprende le sport en douceur

Dans la rubrique des bonnes résolutions estivales, il y a: “Je me mets au sport” …Bien, Très bien même ! Mais attention, et là je m’adresse aussi bien aux gens qui n’ont jamais pratiqué qu’aux anciens sportifs….  Allez-y doucement! Comment se mettre au sport en évitant les blessures?

Quels sont vos objectifs ?

Vite la suite !

Les 2 moines et la belle jeune femme

Deux moines Zen s’apprêtaient à traverser une rivière. Ils rencontrèrent une très belle jeune femme qui désirait aussi traverser, mais elle avait peur. Aussi l’un des moines la prit sur ses épaules et la porta sur l’autre rive.

Son camarade était furieux. Il ne dit rien, mais il bouillonnait à l’intérieur: c’était interdit ! Un moine bouddhiste ne devait pas toucher une femme. Et non seulement il l’avait touchée, mais il l’avait portée sur ses épaules.

Les kilomètres passèrent. Lorsqu’ils atteignirent le monastère, en franchissant la porte, le moine en colère se retourna vers son compagnon et lui dit:
– Eh bien, je vais devoir parler de cette affaire au Maitre et tout lui raconter. Ce que tu as fait est interdit !

Le premier moine s’étonna:
– De quoi parles-tu, qu’est-ce qui est interdit ?

- L’as-tu oublié ? demanda le second. Tu as porté cette belle jeune femme sur tes épaules !

Le premier moine rit et dit :
– Oui, je l’ai portée.
Mais je l’ai laissée près de la rivière, à des kilomètres en arrière. Mais toi, es-tu encore en train de la porter !!

Poids de forme – Poids idéal – Poids de santé.

Vous trouvez-vous dans la bonne fourchette de poids?
Êtes-vous au poids idéal?
….Celui qui va vous permettre de conserver le meilleur état de santé le plus longtemps possible.

La notion de poids idéal est un concept plutôt vague. Il n’a en fait aucune définition scientifique précise.

Poids de forme poids ideal poids de santé

Vu sous un angle purement scientifique, le poids idéal d’une personne serait celui qui induirait le moins possible de

Vite la suite !

Change toi et le monde changera

Ce qui suit se trouve sur la tombe d’un évêque (1100 ap. J.-C.) dans les cryptes de l’Abbaye de Westminster :

Quand j’étais jeune et libre et doté d’une imagination sans freins, je rêvais de changer le monde. Devenu plus sage avec les années, je compris que le monde ne changerait pas, alors je réduisis quelques peu mes visées et décidai de ne changer que mon pays.

Mais lui aussi semblait immuable.

En approchant de la vieillesse, suprême et désespérée tentative, je décidai de ne changer que ma famille, ceux dont j’étais le plus proche, hélas ! Ils ne voulaient rien entendre.

Et maintenant, étendu sur mon lit de mort, je comprends soudain : Si seulement je m’étais Changé moi-même, alors à mon exemple ma famille aurait aussi changé.

De leur inspiration et de leur encouragement, j’aurais tiré la force d’améliorer mon pays et, qui sait, j’aurai peut-être même changé le monde.

Auteur Anonyme.

Les trois arbres

Il était une fois, sur une montagne, trois arbres qui partageaient leurs rêves et leurs espoirs. Le premier dit:
« Je voudrais être un coffre au trésor, richement décoré, rempli d’or et de pierres précieuses. Ainsi tout le monde verrait ma beauté ».

Le deuxième arbre s’écria: « Un jour, je serai un bateau solide et puissant, et je transporterai les reines et les rois à l’autre bout du monde. Tout le monde se sentira en sécurité à mon bord ».

Le troisième arbre dit: « Je veux devenir le plus grand et le plus fort les arbres de la forêt. Les gens me verront au sommet de la colline, ils penseront au ciel et à Dieu, et à ma proximité avec eux; je serai le plus grand arbre de tous les temps, et les gens ne m’oublieront jamais ».

Les trois arbres prièrent pendant plusieurs années pour que leurs rêves se réalisent. Et un jour, survinrent trois bucherons.
L’un d’eux s’approcha du premier arbre et dit: « Cet arbre m’a l’air solide, je pourrais le vendre à un charpentier ». Et il lui donna un premier coup de hache. L’arbre était content, parce qu’il était sûr que le charpentier le transformerait en coffre au trésor.

Le second bucheron dit en voyant le second arbre: « Cet arbre m’a l’air solide et fort, je devrais pouvoir le vendre au constructeur de bateaux ». Le second arbre se réjouissait de pouvoir bientôt commencer sa carrière sur les océans.

Lorsque les bucherons s’approchèrent du troisième arbre, celui-ci fut effrayé, car il savait que si on le coupait, ses rêves de grandeur seraient réduits à néant. L’un des bucherons s’écria alors: « Je n’ai pas besoin d’un arbre spécial, alors, je vais prendre celui-là ».
Et le troisième arbre tomba.

Lorsque le premier arbre arriva chez le charpentier, il fut transformé en une simple mangeoire pour les animaux. On l’installa dans une étable et on le remplit de foin. Ce n’était pas du tout la réponse à sa prière.
Le second arbre qui rêvait de transporter des rois sur les océans, fut transformé en barque de pêche. Ses rêves de puissance s’évanouirent.
Le troisième arbre fut débité en larges pièces de bois, et abandonné dans un coin.

Les années passèrent et les arbres oublièrent tous leurs rêves passés. Puis un jour, un homme et une femme arrivèrent à l’étable. La jeune femme donna naissance à un bébé et le couple l’installa dans la mangeoire qui avait été fabriquée avec le premier arbre. L’homme aurait voulu offrir un berceau pour le bébé, mais cette mangeoire ferait l’affaire. L’arbre comprit alors l’importance de l’évènement qu’il était en train de vivre, et sut qu’il contenait le trésor le plus précieux de tous les temps. Des années plus tard, un groupe d’hommes monta dans la barque fabriquée avec le bois du second arbre; l’un d’eux était fatigué et s’endormit. Une tempête terrible se leva, et l’arbre craignit de ne pas être assez fort pour garder tout son équipage en sécurité. Les hommes réveillèrent alors celui qui s’était endormi; il se leva et dit : « Paix! » Et la tempête s’arrêta.

À ce moment, l’arbre sut qu’il avait transporté le Roi des rois.
Enfin, quelqu’un alla chercher le troisième arbre oublié dans un coin; il fut transporté à travers les rues, et l’homme qui le portait se faisait insulter par la foule. Cet homme fut cloué sur les pièces de bois élevées en croix, et mourut au sommet de la colline. Lorsque le dimanche arriva, l’arbre réalisa qu’il avait été assez fort pour se tenir au sommet de la colline et être aussi proche de Dieu que possible, car Jésus avait été crucifié à son bois.

Chacun des trois arbres a eu ce dont il rêvait, mais d’une manière différente, de ce qu’ils imaginaient. Nous ne savons pas toujours quels sont les plans de l’Univers pour nous. Nous savons simplement que ses voies ne sont pas les nôtres, mais qu’elles sont toujours meilleures si nous lui faisons confiance.

Le taximan et la vieille dame

Un chauffeur de taxi new yorkais raconte :

Je suis arrivé à l’adresse que l’on m’avait indiquée et j’ai klaxonné. Après avoir attendu quelques minutes, je klaxonne à nouveau. Comme il s’agissait de ma dernière course de la journée, je pensais partir, mais finalement je me suis stationné et puis je me suis dirigé vers la porte et j’ai toqué.

« Juste une minute », a répondu une voix de personne âgée. Je pouvais entendre quelque chose qui traînait sur le plancher.
Après une longue pause, la porte s’ouvrit. Une petite femme de 90 ans se tenait devant moi. Elle portait une robe imprimée et un chapeau à voilette, ressemblant à un personnage de film des années 1940.

À côté d’elle il y avait une petite valise en nylon. L’appartement semblait comme si personne n’avait vécu dedans depuis des années. Tout le mobilier était recouvert de draps. Il n’y avait pas d’horloge sur les murs, pas de bibelot ni aucun ustensile sur les comptoirs. Dans un coin il y avait une boite en carton remplie de photos et de verrerie.

« Pourriez-vous porter mon bagage jusqu’à la voiture? » dit-elle. J’ai porté la valise jusqu’à mon véhicule, puis suis retourné aider la femme. Elle prit mon bras et nous avons marché lentement vers le bord du trottoir. Elle n’arrêtait pas de me remercier pour ma gentillesse. « Ce n’est rien », je lui ai dit « J’essaie simplement de traiter mes passagers de la façon dont je voudrais que ma mère soit traitée. »

« Oh, tu es un bon garçon », dit-elle. Quand nous sommes arrivés dans la voiture, elle m’a donné une adresse, puis demanda: « Pouvez-vous passer par le centre-ville? »,

« Ce n’est pas le plus court chemin », répondis-je.

« Oh, cela ne me dérange pas », dit-elle. « Je ne suis pas pressé. Je me rends au centre de soins palliatifs. »

J’ai regardé dans le rétroviseur. Ses yeux scintillaient. « Je n’ai pas de famille » reprit-elle d’une voix douce. « Le docteur dit que je n’en ai plus pour très longtemps. » J’ai discrètement arrêté le compteur. « Quelle route voudriez-vous que je prenne? » Demandai-je.

Pendant les deux heures qui ont suivi, nous avons roulé à travers la ville. Elle m’a montré le bâtiment où elle avait travaillé comme opérateur d’ascenseur. Nous avons traversé le quartier où elle et son mari avaient vécu quand ils étaient jeunes mariés. Elle m’a fait arrêter devant d’un entrepôt de meubles qui était à l’époque une salle de bal où elle était allée danser lorsqu’elle était jeune fille. Parfois, elle me demandait de ralentir en face d’un bâtiment particulier ou dans un coin et s’asseyait le regard perdu dans l’obscurité, sans rien dire. Lorsque le soleil commença à rejoindre l’horizon, elle dit soudain: « Je suis fatiguée j’aimerai que nous y allions maintenant ».

Nous avons roulé en silence à l’adresse qu’elle m’avait donnée. C’était un petit édifice, comme une petite maison de convalescence, avec un portique pour rentrer dans une allée. Deux infirmiers sont sortis et se sont dirigés vers le taxi. Ils étaient très attentionnés et surveillaient tous les mouvements de la vieille dame. Visiblement ils attendaient son arrivée. J’ai ouvert le coffre et porté la petite valise jusqu’à la porte. La femme était déjà assise dans un fauteuil roulant.

« Combien vous dois-je? » M’a-t-elle demandé, en ouvrant son sac.

« Rien » lui dis-je.

« Vous devez gagner votre vie », répondit-elle.

« Il y aura d’autres passagers, » ai-je répondu.

Presque sans y penser, je me suis penché et lui ai donné une accolade. Elle me serra fort.

« Vous avez donné un petit moment de joie à une vieille dame », dit-elle. « Je vous remercie. »

Je lui serrai la main, et me retournai. Derrière moi, une porte a claqué, c’était le bruit d’une vie qui se termine. Je n’ai pris aucun passager le reste de ma course. J’ai conduit sans but perdu dans mes pensées. Je n’ai pratiquement pas parlé le reste de la soirée. Que se serait-il passé si cette femme avait eu à faire à un chauffeur en colère, ou à quelqu’un d’impatient et pressé ? Et si j’avais refusé de prendre la course, ou avais klaxonné plusieurs fois, puis parti sans attendre ? Après réflexion, je ne pense pas avoir fait quelque chose de plus important dans ma vie.

Nous sommes conditionnés à penser que nos vies tournent autour de grands moments. Mais les grands moments sont souvent des jolis petits instants auxquels nous ne prêtons pas assez attention.»

Auteur Inconnu.

Budgets alimentation et habitudes alimentaires quelques chiffres et généralités

Budgets alimentation habitudes alimentaires quelques chiffres et généralités

Une enquête de l’Insee datant d’octobre 2012 nous révèle que les Français consacrent plus de temps à leur alimentation en 2010 qu’en 1986, soit 13mn , portant le temps consacré à leur alimentation à 2h22mn par jour. cette tendance s’accentue au delà de la quarantaine, surtout chez les hommes qui passent plus de temps à table que les femmes. Ils passent aussi moins de temps à cuisiner, et 18 mn de moins dans la préparation des repas prouve que les français privilégient Vite la suite !

Il n’est pas de petites actions

Un jour, alors que j’étais à ma première année du secondaire, j’ai vu un gars de ma classe marcher pour retourner chez lui après l’école. Il s’appelait Etienne. Il était chargé, il semblait transporter tous, mais vraiment tous ses livres.

Je me suis dit :« Qui peut bien ramener tous ses livres chez lui, un vendredi ? Quel idiot ! »

J’avais un week-end très chargé avec mes amis. Donc, je haussai les épaules et continuai mon chemin. Tout en marchant, j’ai vu une bande de jeunes courir vers Etienne. Ils l’ont rejoint, lui ont fait tomber tous ses livres. Ils lui ont fait perdre l’équilibre et Etienne est tombé dans la boue, perdant ses lunettes. Ces dernières sont tombées à environ 3 mètres de lui. Etienne s’est relevé tranquillement et j’ai pu voir la terrible tristesse dans ses yeux.

Témoin de la scène, j’ai senti mon cœur se serrer et j’avais un nœud dans la gorge. J’ai donc couru le rejoindre. Il cherchait ses lunettes et j’ai vu une larme couler sur sa joue.J’ai ramassé ses lunettes et lui ai dit : « Ces gars là sont vraiment des cons de la pire espèce. Ils devraient être punis pour ce qu’ils ont fait. »

Il m’a regardé et m’a dit : « Ah, merci ! » Il avait un large sourire sur les lèvres.

C’était un de ces sourires qui vous montrent de la gratitude sincère. Je l’ai aidé à ramasser ses livres et je lui ai demandé où il habitait. Je me suis rendu compte qu’on habitait sur la même rue.

Alors, je lui ai demandé pourquoi je ne l’avais jamais vu avant : « C’est parce qu’avant j’allais dans une école privée. »

Auparavant, je n’aurais jamais accepté de parler avec quelqu’un qui fréquente l’école privée. Nous avons discuté sur tout le chemin du retour à la maison et j’ai transporté quelques uns de ses livres. Je me suis rendu compte qu’il était vraiment gentil. Je l’ai invité à venir jouer au foot avec mes amis le lendemain et il a accepté. Nous avons donc passé le week-end ensemble.Plus j’apprenais à le connaitre, plus je l’appréciais et mes amis aussi apprirent à l’aimer.

Le lundi matin, sur le chemin de l’école, j’ai aperçu Etienne, encore une fois avec tous ses livres en main. Je l’ai rejoint et lui ai demandé : « Waw, tu vas te faire des super muscles à transporter tous tes livres comme ça chaque jour ! » Il m’a sourit et m’a donné la moitié de ses livres.

Après 4 ans, Etienne et moi sommes devenu les meilleurs amis du monde.

En fin de cycle secondaire, on planifiait nos études universitaires. Etienne se dirigeait pour des études de médecine et moi, pour du sport-étude en football. Etienne était la « tête » de la classe et moi je passais mon temps à le traiter de bouffon ! Je ne pouvais pas imaginer ma vie sans mon ami.

Pour la remise des diplômes, il avait préparé un « speech ». Il était un de ceux qui s’étaient trouvés et affirmés pendant le secondaire. Il avait pris sa place et donnait bonne impression, il semblait épanoui. Il avait maintenant plus de rendez-vous que moi avec les filles. Elles l’aimaient et j’étais, je dois le dire,  un peu jaloux !

Aujourd’hui, il était très nerveux d’avoir à faire ce « speech ». Je lui ai donné une tape d’encouragement dans le dos et lui ai dit :  « Hé, le grand, tu vas être parfait ! »

Il m’a regardé et m’a lancé un de ces regards (vraiment sincère) et m’a dit : « Merci ! »

Il a commencé son discours, s’est arrêté pour s’éclaircir la voix, puis a lancé : « La remise des diplômes est un moment important pour remercier ceux qui vous ont aidé à passer au travers de durs moments, vos parents, vos professeurs, peut être votre entraineur, mais plus particulièrement vos amis. Je suis ici pour vous dire qu’être l’ami de quelqu’un, c’est de lui donner le plus beau des cadeaux. Je vais vous raconter une histoire à ce sujet. »

J’ai regardé Etienne avec stupéfaction lorsqu’il raconta la première journée où on s’est connu. Il avait planifié de se suicider ce week-end là. Il raconta qu’il avait vidé son casier pour éviter à sa mère d’avoir à le faire. C’est pour ça qu’il trimballait tous ces livres ! Je ne m’en suis jamais douté ! Il m’a regardé droit dans les yeux et m’a sourit. « Merci de m’avoir sauvé!, mon ami m’a protégé et empêché de faire une énorme bêtise ! »

La foule avait le souffle coupé. Tout le monde est resté bouche bée lorsque Etienne, le gars le plus beau et le plus populaire de l’école, a raconté ses souvenirs les plus tristes. J’ai aperçu ses parents en train de me regarder avec ce même sourire de gratitude qu’Etienne avait. C’est à ce moment que j’ai réalisé toute la tristesse qu’il avait ce jour où l’on s’est rencontré. Ce n’était pas seulement à cause des jeunes malfaiteurs !

La jolie fille et les cailloux

Je vais vous raconter l’histoire ancienne d’un paysan pauvre qui ne pouvait plus payer le fermage à son propriétaire. Ce fermier vivait seul avec sa fille. D’une beauté rare celle-ci était fort convoitée par le propriétaire terrien. Il proposa un marché à son métayer. Le propriétaire de faire grâce d’un an de fermage en échange de la main de la belle.

Cette proposition mit immédiatement en colère la fille et son père et le prétendant fut violemment éconduit.

Ce n’était pas connaitre la ténacité et la malice du propriétaire qui suggéra de s’en remettre au hasard. Il leur proposa donc de prendre un petit sac de lin et d’y mettre un caillou blanc et un caillou noir. . Il demanda à la jeune fille de prendre à l’aveugle un des deux cailloux au fond du sac. Il s’agissait en fait d’un tirage au sort selon ces règles :

1) Si elle pioche le caillou noir, elle deviendrait son épouse et son père ne serait plus redevable de sa dette.

2) Si, en revanche, c’est le caillou blanc, elle n’aurait pas à l’épouser et la dette du père est également annulée

3) Si elle refuse la proposition, son père serait jeté en prison

Les trois personnes se tenaient debout dans un endroit parsemé de cailloux noirs et blancs. Le propriétaire, un vieux monsieur très laid ramassa les deux cailloux. La jeune fille, qui avait l’œil vif, remarqua qu’il avait ramassé deux cailloux noirs et qu’il les avait rapidement mis dans le sac. Mais elle ne dit rien. Puis le vieil homme demanda à la jeune fille de piocher dans le sac.

Arrêtons-nous un peu ici… et essayez d’imaginer ce que vous auriez fait dans pareille situation ?

Il semblerait que trois possibilités se présentent :

1) La fille devrait refuser de piocher un caillou car les règles ne sont pas respectées

2) La fille devrait sortir les deux cailloux noirs du sac pour montrer que le vieux a triché

3) La fille devrait piocher un caillou, et se sacrifier pour épargner l’emprisonnement à son père

Alors ? qu’auriez-vous fait ?

voici ce que la jeune fille fit :

Elle plongea sa main dans le sac et en sortit un caillou qu’elle laissa tomber aussitôt par terre, volontairement, faisant croire à une maladresse. Il était impossible de le retrouver parmi la multitude d‘autres cailloux de même couleur. La jeune fille s’excusa de sa maladresse. Et elle dit au vieil homme :

« Mais ce n’est pas grave, il n’y avait que deux cailloux dans le sac, alors, si je sors du sac le caillou qui reste, on verra bien lequel j’avais pioché en premier ! »

Le vieil homme n’osa pas avouer sa malhonnêteté, ce qui réjouit le fermier et sa fille, qui a su transformer une situation critique à son avantage.

La morale de cette histoire :

Tout problème possède sa solution, mais il faut souvent sortir des schémas de pensée habituels, de formatages qui nous bloquent pour ré ouvrir les champs du possible et trouver la solution à telle ou telle situation critique.

A l’image d’un ordinateur, il y a souvent plusieurs façons de réaliser une tâche ou de solutionner un problème. Ne vous limitez pas aux raisonnements, aux méthodes déjà usités, pensez différemment, voyez plus loin et plus grand et ne laissez pas la peur vous paralyser.

Comme dans l’histoire, si vous restez convaincus qu’il n’y avait que « 3 » solutions, comme énoncé (c’était exprès), vous ne réfléchissez pas à une éventuelle « quatrième solution ». N’est ce pas probablement ce que vous avez fait ? Vous avez réfléchi en fonction de ces trois solutions données, vous avez été embêté, mais avez-vous pris la peine d’en envisager une quatrième parce que les trois ne vous donnaient aucune satisfaction ? Pourtant, l’histoire ne vous dit pas que vous n’aviez pas la liberté de penser à d’autres solutions…

Savoir qu’il existe forcément une solution vous mettra déjà dans un état d’esprit favorable pour la (les) trouver.

On ne sait pas toujours regarder les choses sous le bon angle parce qu’on est « convaincu » que ce qu’on voit est la seule possibilité…

Développons un esprit ouvert et créatif afin de trouver les solutions des épreuves qui nous bloquent !

il y a toujours des solutions !

Croyez-vous au destin ?

Un grand général français de Napoléon Ier, du nom de La Varière, avait pris la décision d’attaquer l’ennemi, bien que ses troupes fussent largement inférieures en nombre et en armement. Il était sûr de vaincre, mais il sentait monter la peur chez ses hommes et voulut couper court à toute protestation. Sur un chemin de campagne, il s’arrêta devant une chapelle isolée et déclara à ses guerriers :

« Je vais me recueillir et demander l’aide de Dieu. Ensuite, je jetterai cette pièce d’or que voici. Si la face de notre empereur apparait, nous vaincrons, mais si c’est pile, nous perdrons. Ainsi, mes Grognards, nous sommes entre les mains du destin ! »

S’étant recueilli quelques instants, La Varière sortit du temple et jeta une pièce. Napoléon apparut. Les soldats acclamèrent le destin et la troupe retrouva le moral. Convaincus d’être victorieux, les Grognards combattirent avec une si extraordinaire intrépidité qu’ils gagnèrent rapidement la bataille. Après la victoire, Vermont, l’aide de camp de La Varière lui dit :

« Ah ! Mon général ! Personne ne peut donc changer le cours du Destin. Cette victoire inespérée en est une nouvelle preuve. »

- « Qui sait, mon bon Vermont, qui sait… répondit La Varière en lui montrant la pièce d’or à deux côtés : face… et face.

…………………………………………….

Le destin est plus fort que l’homme : c’est ce que l’on entend souvent dire et c’est aussi la morale préférée de ceux qui renoncent dans la vie, ceux qui préfèrent marcher la tête basse et le dos courbé, parce qu’il est plus facile de se laisser aller que d’affronter les évènements. Le hasard existe et les maux qui accablent l’homme aussi. C’est un fait. Mais il ne faut pas y voir une intention particulière, un acharnement transcendant, une malédiction sur toute l’humanité. La ruse, l’intelligence, l’envie d’entreprendre, le courage ont un effet puissant sur l’ordre des choses. Et d’ailleurs, pourquoi faudrait-il croire qu’il y a un ordre des choses préétabli ?…

L’homme crée son destin et non le contraire. Il n’y a pas de place pour le hasard, et chacun est responsable de sa vie. Nos pensées doivent nous amener à l’action et se concrétiser en résultats que nous avons programmés voulus désirés.

…………………………………………….

« La volonté des hommes contrarie souvent la bonne volonté du destin. » ~ Tristan Bernard CH-G

Le jour où je me suis aimé pour de vrai

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais au bon endroit et  au bon moment. Et alors, j’ai pu me relaxer. Aujourd’hui je sais que cela s’appelle…l’Estime de soi.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque je vais à l’encontre de mes convictions. Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… l’Authenticité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive Contribue à ma croissance personnelle.Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… la Maturité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment…aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… le Respect.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai commencé à me libérer de tout ce qui n’était pas salutaire, personnes,
situations, tout ce qui baissait mon énergie. Au début, ma raison appelait cela de l’égoïsme. Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… l’Amour propre.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grands plans, j’ai abandonné les méga-projets du futur. Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime quand cela me plait et à mon rythme. Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… la Simplicité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de chercher à avoir toujours raison, et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé. Aujourd’hui, j’ai découvert … l’Humilité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir. Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois et cela s’appelle… la Plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.Mais si je la mets au service de mon coeur, elle devient une alliée très précieuse ! Tout ceci, c’est… le Savoir vivre.

Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter.

Du chaos naissent les étoiles.

Charlie Chaplin.(1889-1977)

Retrouver l’equilibre

rechercher l'équilibreVous ressentez le besoin de changer quelque chose dans votre vie. Comment sortir de la routine dans laquelle vous vous êtes lentement installé ? Vous vous ennuyez, vous avez perdu toute énergie. Ne pensez surtout pas que les dégâts causés sur votre corps par exemple soient irrémédiables. A moins d’avoir vraiment abusé de substances hautement toxiques ou addictives pendant longtemps, votre corps a la capacité de se régénérer et de retrouver son équilibre, à condition que vous fassiez le travail, c’est-à-dire de vous tenir aux résolutions que vous avez prises aussi longtemps et aussi souvent qu’il sera nécessaire, soit pour arriver aux objectifs que vous vous êtes fixés ou tout simplement pour vivre de mieux en mieux jour après jour.  Rassurez-vous, vous vivrez mieux sans pour cela devenir un champion de la diététique ou de la pratique de la course à pieds, à moins que vous désiriez participer à un Ironman ou à un trail longue distance dans 3 mois, ce dont je vous dissuaderais tout de suite.

Commencer maintenant et durer longtemps

Je comparerais un programme de remise en forme à

Vite la suite !

Le verre d’eau

A la fin d’un cours magistral, un professeur d’université prend en verre d’eau à la main et le tient bras tendu devant ses étudiants en leur demandant :

« Quel est le poids de ce verre d’eau ? »

Un dizaine d’étudiants répondirent estimant le poids de ce verre d’eau entre 500 et 600 grammes. Ces réponses satisfont le professeur qui leur demande ensuite :

« Estimez-vous que ce verre d’eau est lourd ? »

A l’unanimité l’assistance répondit par la négative.

Le professeur poursuivit par cette question :

« Pourrais-je tenir une minute dans cette position : Verre dans la main et bras tendu ? »

Les étudiants répondirent par l’affirmative en se demandant bien où le professeur voulait en venir. Celui-ci continua :

« Serais-je capable de tenir plus d’une heure dans cette position ? »

Là encore à l’unanimité les étudiants de plus en plus intrigués répondirent par la négative. Et les commentaires se mirent à fuser.

« Je parie que vous ne tiendrez pas plus de deux minutes»

« Votre bras va s’engourdir et devenir douloureux»

« Il faut beaucoup trop de force et de concentration »

……..

Le professeur acquiesça en souriant et fit remarquer :

« Mon bras va donc s’engourdir , devenir douloureux comme si je portais une charge lourde, alors que le poids de ce verre est tout jute de 500 grammes. Que dois-je faire pour faire passer la douleur ? »

Un long silence envahit la salle de cours jusqu’à ce qu’une petite voix dit : « Eh bien posez le verre Monsieur tout simplement »

« Tout juste ! » Rétorqua le professeur qui poursuivit :

«  Ce que je tiens à vous faire comprendre, c’est que durant votre vie, vous avez été, vous êtes et vous serez confrontés à des problèmes, c’est inévitable. Vous devez apprendre à vivre avec. Mais ne focalisez pas dessus, car s’ils deviennent l’objet unique de vos pensées votre vie deviendra ces mêmes problèmes et vous vivrez paralysés dans un monde d’impossibilité.

Paraitre plus jeune VS se sentir plus jeune

J’aurais pu aussi intituler ce billet:”Paraitre en forme ou se sentir en forme”, car  finalement à quoi sert de paraitre en forme si vous êtes incapable de produire le moindre effort physique, si chaque matin il vous est difficile de vous lever de votre lit et que vous ne pouvez rien faire de vos journées. On pourrait penser que paraitre en forme implique de fait, d’être en forme physique et capable d’un minimum de « performance physique » ,eh bien non, je connais des gens qui n’ont aucun surpoids,aucun problème de santé et qui ne possèdent aucune vitalité, aucune énergie. L’essentiel est bien de se sentir en forme et de conserver le plus longtemps possible un maximum de vitalité.

Notre besoin de paraitre

La cosmétique constitue un marché absolument fabuleux. En France, chaque année il se vend pour plus de 7 milliards d’Euros de produits cosmétiques en tous genres, ce qui démontre la préoccupation que nous avons pour notre image.  Nous vivons dans une société d’apparence où le paraitre a souvent pris le pas sur Vite la suite !

Demain je commence à vivre mieux

Oser Vivre MieuxPas besoin d’avoir atteint l’âge mûr pour s’apercevoir que le temps passe à une vitesse qui semble inéluctablement s’accélérer. Il devient aussi très curieux d’entendre les plus jeunes dire; “Je n’ai plus de temps pour moi », “Je n’ai le temps de ne rien faire” ou bien encore « je n’ai pas vu passer l’année ». Il me semble que ces réflexions étaient plutôt l’apanage des anciens. Nos jeunes auraient-ils déjà des agendas d’hommes d’affaires ?

Est-ce la vie moderne qui veut cela ?

Nos vies sont de plus en plus remplies. Travail, activités associatives, culturelles, sportives, notre société ressemble à une fourmilière remplie d’individus courant de plus en plus vite. De nos jours, sans gestion stricte de notre temps, il est malheureusement, de plus en plus compliqué de

Vite la suite !

Une autre vision de la richesse

coffre-au-trésorUn jour, le père d’une très riche famille amène son fils à la campagne pour lui montrer comment vivent les pauvres.

Ils passent quelques jours dans la ferme d’une famille qui n’a pas beaucoup à leur offrir.

Au retour, le père demande à son fils : “As-tu aimé ton séjour ?”

“C’était fantastique papa !”

“As-tu vu comment vivent les gens pauvres ?” Demande encore le père.

“Ah oui !” Répond le fils.

“Alors qu’a-tu appris ?”

Le fils lui répond “J’ai vu que nous n’avions qu’un chien alors qu’ils en ont quatre.

Nous avons une piscine qui fait la moitié du jardin et ils vont dans une grande crique sur la mer.

Nous avons des lanternes dans notre jardin et eux ont des étoiles partout dans le ciel.

Nous avons une immense galerie à l’avant et eux ont l’horizon.

Nous avons un domaine mais eux ont des champs à perte de vue.

Nous avons des serviteurs alors qu’eux servent les autres.

Nous achetons nos denrées et eux les cultivent.

Nous avons des murs autour de la propriété pour nous protéger ; eux ont des amis qui les protègent.”

Le père en resta muet.

Le fils ajouta : “Merci Papa de m’avoir montré tout ce que nous n’avons pas”.

Les baisses de moral : causes physiques et psychologiques

Bonheur.jpgLes baisses de moral sont des formes de dépression relativement bénignes mais qui, en s’installant quelquefois de manière permanente, peuvent tout à fait se transformer en authentiques dépressions. Mieux vaut donc les soigner sans attendre !

Rupture sentimentale, décès ou licenciement sont évidemment les raisons les plus fréquentes de la perte du moral. Mais il arrive que les causes soient plus difficiles à cerner. Les « suspects » les plus souvent évoqués sont les carences nutritionnelles, la perturbation des rythmes circadiens, la déchéance sociale, l’absence d’affection, la coupure d’avec ses sources naturelles, le manque de soleil ou de sommeil…

Le citadin est soumis à trop de pollutions, chimiques, électromagnétiques et peut-être surtout Vite la suite !

Le corps humain, cette merveilleuse machine.

Le renouvellement cellulaire du corps humain

Notre corps est en état de renouvellement permanent. De notre naissance à notre mort, les cellules qui le composent elles aussi vivent puis meurent et sont remplacées par de nouvelles qui contribuent à la remise à neuf continuelle de notre corps. Pratiquement tous nos organes, tous nos tissus, toutes nos cellules vont être complètement renouvelées plusieurs fois, à une fréquence plus ou moins élevée en fonction des cellules. Ce qui fait qu’au bout du compte, l’immense majorité de nos cellules et de nos organes sont plus jeunes que nous. Seules exceptions à cette règle, les neurones et les cellules cardiaques où le renouvellement est très lent ou quasi inexistant.

cellulesNotre corps compte quelque 100 000 milliards de cellules.

Si on les mettait toutes bout à bout, on aurait un Vite la suite !

Une nouvelle étude vient d’être publiée; Sport VS médicaments, avantage sport !

exo physiqueLa pratique régulière d’un exercice physique approprié se révélerait aussi efficace que les médicaments chimiques dans la prévention et le traitement de certaines maladies. C’est ce que démontre une étude publiée mercredi dans une revue médicale anglaise.

L’exercice physique serait même un peu plus efficace que les médicaments dans la rééducation de patients ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) ou dans la prévention des complications ou de la récidive chez des patients atteints d’une affection coronarienne. Vite la suite !

6 questions à se poser avant de changer de vie, changer de métier ou changer de travail

base jumpSi l’on en croit les différentes études réalisées ces dernières années, on pourrait estimer que 80% des français aimeraient changer de vie ou à minima opérer des changements importants dans leur quotidien.

Les causes de cette volonté de changement peuvent être multiples : Marre d’une vie morne, sans intérêt et besoin de challenge, marre d’une hiérarchie de plus en plus pesante qui freine toute réalisation personnelle, besoin de considération, de reconnaissance sociale, cadre de vie stressant, irrespirable, cher… A chacun sa bonne raison de vouloir changer.. mais changer pour quoi ?

Ouvrir un restaurant, un hôtel, un gite, un commerce de proximité, une activité artisanale dans le bâtiment, travailler sur le web, vous lancer dans le conseil d’entreprise ou le coaching personnel, vous êtes des centaines de milliers à vouloir changer de métier et à bouillonner d’idées aussi novatrices que prometteuses… Mais quand le rêve commence à se transformer en réalité, la complexité va aussi crescendo. Trop de projets meurent dans l’œuf, ruinant de fait tous les espoirs de personnes pourtant motivées et très compétentes. Avant de franchir le pas du changement il faut impérativement se poser les bonnes questions et en voici quelques-unes… Vite la suite !

Ce que vous devez savoir concernant l’arthrose

arthroseL’arthrose est une maladie très répandue qui envoie chaque année 4 millions de patients chez leur médecin en France. Pour l’industrie pharmaceutique, c’est une vache à lait qui a été exploitée, et même surexploitée jusqu’à ce qu’éclate le scandale du Vioxx, un médicament anti-inflammatoire utilisé contre les douleurs de l’arthrose, et retiré du marché en 2004 à cause de son danger pour le cœur.
Lorsque vous souffrez d’arthrose, une ou plusieurs des articulations de votre corps sont douloureuses, gonflées, enflammées. Chaque geste vous fait souffrir, et adieu les jeux de ballon, la danse, le ski, le tennis. Quant à l’athlétisme, le judo et le karaté, ou encore l’haltérophilie, ce n’est bien sûr même pas la peine d’y penser !
Certains patients ne peuvent plus monter ni descendre un escalier. D’autres sont totalement immobilisés. Bref, il y a urgence, et c’est pourquoi les patients se sont longtemps tournés massivement vers les médicaments anti-inflammatoires, la cortisone et les analgésiques chimiques (anti-douleurs).
Ces médicaments fonctionnent, dans un premier temps. Miracle, vous pouvez à nouveau ouvrir un pot de confiture, casser des noix, jardiner ! Vous redécouvrez les petits plaisirs de la vie pendant plusieurs mois, peut-être même quelques années.

Des effets secondaires inquiétants Vite la suite !

A partir d’un certain âge pratiquer le Taï Chi est un réflexe de longévité

tai chiLe Taï Chi, un sport du troisième âge ? Il est vrai que cet « art interne » est conseillé aux personnes âgées pour se maintenir en bonne santé. Mais c’est tout de même un peu plus complexe que cela !

Bien sûr, on ne niera pas qu’il s’agit d’une gymnastique douce. Contrairement à la course à pied et aux autres activités nécessitant des mouvements limités et répétitifs, le Taï Chi évite les problèmes articulaires rencontrés à partir d’un certain âge dans la pratique d’un sport. Ici, les mouvements sont effectués en douceur et s’exercent dans toutes les directions.

Pour cette raison, le Taï Chi est effectivement adapté Vite la suite !

Faites le plein d’énergie grâce au Yoga et à la respiration

Silhouette_yogaLe YOGA  a été élaboré en Inde au fil de plusieurs millénaires. Il consiste en une large méthode de développement personnel et une science de la pratique spirituelle. Il comprend plusieurs dimensions, dont les principales sont les suivantes

  • La dévotion (bhakti yoga)
  • L’action juste (karma yoga)
  • La connaissance (jnana yoga)
  • La santé et la concentration par l’hygiène de vie et les postures (hatha-yoga)

Le YOGA dit qu’un corps sain est absolument essentiel pour Vite la suite !

Il osent tout….c’est d’ailleurs à celà qu’on les reconnait !

L’ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac a tenté de se faire rembourser ses frais de transport pour ses deux auditions par la commission d’enquête parlementaire, à la grande surprise de celle-ci qui a refusé, ont rapporté des députés mercredi 18/9.

« Il nous a demandé le remboursement d’un billet de train aller-retour depuis Villeneuve-sur-Lot (son ancien fief électoral) ainsi qu’un plein d’essence », a indiqué à l’AFP le député UMP Daniel Fasquelle, confirmant une information de France Inter.

La commission a rejeté cette demande au motif que M. Cahuzac a un logement à Paris, a-t-il précisé.

Interrogé dans les couloirs de l’Assemblée, le rapporteur socialiste de la commission d’enquête Alain Claeys a jugé la demande de l’ancien ministre « déplacée ».

(Source orange.fr)

Un régime minceur, oui mais lequel ?

perdre du poidsAvant d’entreprendre un gime minceur, il est indispensable de comprendre pourquoi vous avez pris du poids. Identifier l’origine des kilos en trop va grandement vous aider à les perdre et à contrôler votre poids de manière durable.

Vous recherchez la minceur pour une meilleure forme physique, alors, vous devez avant tout, admettre que vous possédez votre propre terrain psychophysiologique, même s’il existe un certain nombre de causes universelles dans toute Vite la suite !

A regarder absolument

« This amazing commercial from Thailand will make you cry » ! C’est le titre de l’article du Huffington Post relayant cette publicité pour l’opérateur téléphonique thailandais TrueMove H, inspirée d’une histoire vraie, devenue légende urbaine (cliquer ici). A l’origine, il s’agit de l’histoire du Docteur Kelly (mort en 1943) à qui une petite fille, qui devint ultérieurement sa patiente, avait offert un verre de lait. Il la soigna, et, au moment du paiement, lui donna un ticket sur lequel était inscrit « Paid in full with a glass of milk ». L’histoire se transforma au cours des années jusqu’à devenir celle d’un mendiant futur médecin mis en scène dans le film de TrueMove H « Giving », déjà vu plus de 2 millions de fois sur Youtube en 48h. La morale de l’histoire elle, n’a jamais changé : un bienfait n’est jamais perdu !

Femmes et hommes sont-ils égaux face au stress ?

Une étude publiée dans la revue de l’université d’Oxford : « Social Cognitive and Affective Neuroscience », démontre que les parties du cerveau qui s’activent en réaction au stress ne sont pas les mêmes chez les hommes que chez les femmes.

Le professeur J.J. Wang et ses collègues ont analysé des images de l’activation du cerveau chez 16 hommes et 16 femmes alors qu’ils étaient soumis à une tâche de calcul mental dans des conditions stressantes.

Les hommes réagissaient au stress par une activation plus grande du cortex préfrontal droit et une réduction de l’activation dans le cortex orbitofrontal gauche. Cette réponse était liée à la production de l’hormone de stress cortisol.

Les femmes réagissaient par une activation du système limbique, une partie du cerveau principalement impliquée dans les émotions. Cette activation n’était pas liée à un changement du niveau de cortisol.

Chez les hommes et les femmes, la réponse du cerveau durait plus longtemps que la tâche stressante mais elle persistait de manière plus forte chez les femmes.

Ces résultats nous montrent, selon les chercheurs, que les réactions au stress peuvent être complètement différentes chez les hommes ou chez les femmes et correspondre à ce qui est parfois caractérisé comme des réponses de “fight-or-flight” chez les hommes  et “tend-and-befriend” chez les femmes.  Les hommes vont plutôt se confronter aux « stresseurs » en les dominant ou en les fuyant, alors que les femmes vont réagir au stress en prenant soin des enfants et en se rapprochant plus de groupes sociaux.

Autres conclusions de cette étude :

  • Les femmes ont des taux de dépression et de troubles anxieux deux fois plus élevés que les hommes.
  • Le fait que les femmes répondent au stress par une augmentation de l’activité de régions impliquées dans les émotions et que ces changements durent plus longtemps que chez les hommes, peut fournir un début d’explication à cette différence d’incidence des troubles de l’humeur. Lire la suite >>

La grenouille, allégorie2

grenouilleIl s’agit d’une marmite remplie d’eau froide,dans laquelle nage tranquillement une grenouille.Le feu est allumé sous la marmite.L’eau chauffe doucement.elle est bientôt tiède.La grenouille trouve cela agréable et continue de nager.
La température commence à s’élever. L’eau est chaude. C’est un peu plus que n’apprécie la grenouille,mais elle ne s’affole pas pour autant,surtout que la chaleur tend à la fatiguer et à l’engourdir.
L’eau est vraiment chaude maintenant.La grenouille commence à trouver cela désagréable,mais elle est aussi affaiblie,alors elle supporte,elle s’efforce de s’adapter et ne fait rien.
La température de l’eau va ainsi continuer de monter progressivement,sans changement brusque,jusqu’au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir.
Si cette même grenouille avait été plongée d’un coup dans une marmite remplie d’eau à 50°C, elle aurait donné immédiatement un coup de patte suffisamment puissant pour extraire de la marmite d’un coup!

L’allégorie de la grenouille est utilisée par Al Gore dans le film Une vérité qui dérange pour illustrer la manière dont l’humanité court à sa perte si elle ne réagit pas au lent réchauffement climatique de la planète.

On peut l’adapter, sans peine si ce n’est d’ouvrir les yeux, à la situation financière du monde d’aujourd’hui et l’appliquer surtout au sort que les « gens d’en haut » font subir à « ceux d’en bas ». Indignons-nous et plus si nécessité !! Le maitre-mot est encore ici…. OSER!

La grenouille, allégorie1

Il était une fois une course de grenouilles. L’objectif était d’arriver au sommet d’une montagne particulièrement abrupte. Beaucoup de gens se rassemblèrent le long du sentier pour les voir et les soutenir.

La course commença. grenouille

En fait, les gens ne croyaient pas possible que les grenouilles puissent atteindre le sommet, et toutes les phrases que l’on entendit furent de ce genre :   « C’est bien trop dur pour des grenouilles ! Elles n’y arriveront jamais, c’est impossible à faire, c’est de la folie ! »

La plupart des grenouilles commencèrent à se résigner et elles perdaient de leur ardeur en entendant les gens commenter la course ainsi: « C’est bien trop dur pour des grenouilles ! Elles n’y arriveront jamais, c’est impossible à faire, c’est de la folie ! »

Et de plus en plus de grenouilles commencèrent à douter de leur possibilités de réussir, sauf une qui grimpait avec toujours la même ardeur.

À la fin, toutes se désistèrent, sauf cette grenouille qui, seule et avec un énorme effort, rejoignit le haut de la montagne gagnant de fait la compétition.

Les autres voulurent savoir comment elle avait fait.
L’une d’entre elles s’approcha pour lui demander
comment elle avait fait pour terminer l’épreuve.
Et découvrit qu’elle était … sourde !

N’écoutez pas les personnes négatives et croyez simplement en vous-même.

Rappelez-vous du pouvoir qu’ont les mots que vous entendez et soyez toujours sourd quand quelqu’un vous dit que vous ne pouvez réaliser vos rêves, soyez positif. OSEZ !

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait » – (Mark Twain)

Les régions de France où il fait le meilleur vivre

Dans le premier trimestre 2013 l’institut BVA a réalisé pour la presse régionale une étude via internet portant sur un échantillonnage de 6468 personnes

En moyenne 82% des français sont satisfaits de vivre dans leur région.

Mais cette moyenne cache de très grandes disparités géographiques ? Alors que les habitants d’Aquitaine et des Pays de Loire sont 93% à être satisfaits de vivre dans leur région, seulement 66% des Picards le sont, soit un écart de pas moins de 27 points entre les régions satisfaisant le plus leurs habitants et celles les satisfaisant le moins.

L’Aquitaine et les pays de Loire (93%) ; puis la Bretagne et l’Alsace (91%) sont les 4 régions où les habitants sont les plus satisfaits de vivre. A l’inverse, la Haute Normandie (74%), la Champagne-Ardennes (73%), l’ile de France (70%) et enfin la Picardie (66%) sont les 4 régions où les habitants sont le moins contents d’habiter.

Plus globalement, le territoire peut schématiquement être découpé en 2 parties : En plus de Alsaciens, les habitants de l’ouest et du sud sont plus satisfaits que la moyenne de vivre dans leur région, quand les habitants  du nord et du Centre le sont le moins.

Notons aussi que les « 65 ans et plus » sont les  plus souvent satisfaits de vivre dans leur région (86%) ; Au contraire, ceux ayant les revenus les plus modestes le sont un peu moins (78% de ceux dont le foyer gagne moins de 1500€ par mois).

Eric Bonnet, Directeur d’études BVA Opinion

 Pour voir la totalité de l’enquête

CLIQUEZ ICI

mieux vivre en france

Diminuez votre niveau de stress grâce à la méditation

La méditation apporte d’innombrables bienfaits pour qui la pratique régulièrement et sérieusement. Parmi les bénéfices de la méditation, la réduction du stress est de loin le plus attirant aux yeux des Occidentaux. C’est d’ailleurs principalement à cause du style de vie matérialiste et stressant que la pratique se popularise de ce côté de l’Océan.Méditation

Des nombreuses études ont été menées et il a été scientifiquement prouvé que le taux de cortisol chez l’humain indiquait aussi précisément le niveau de stress. Plus le cortisol est élevé, donc, plus le sujet nécessite une réduction du stress importante.

( Le cortisol est une hormone fabriquée par les glandes surrénales. Elle joue un rôle essentiel dans l’équilibre du glucose sanguin et la libération de sucre à partir des réserves de l’organisme en réponse à une demande accentuée en énergie. Le cortisol intervient aussi dans le métabolisme des graisses et des protéines. Il joue un rôle d’anti-inflammatoire et participe à la régulation du sommeil. )

Les moyens aidant le taux de cortisol à faiblir se font plutôt rares, mais en tête de liste se trouve Vite la suite !

L’homme qui refusa de faire le salut nazi

L’homme qui se tient debout, bras croisés, au milieu de la foule saluant Hitler, refusant manifestement de faire le salut nazi. Cela s’est passé à Hambourg un jour de 1936. Cette photo a fait le tour du monde grâce à une page Facebook japonaise. Voici l’histoire d’une famille décomposée par la folie humaine.

August-Landmesser

Il s’appelle August Landmesser. Un jour de 1936, dans l’Allemagne d’Adolf Hitler, il refuse de faire le salut nazi, au milieu d’une foule qui lève le bras à l’unisson pour célébrer le départ d’un navire flambant neuf du port de Hambourg. La scène a été immortalisée par un photographe. Et le cliché est réapparu il y a quelques mois sur Internet, faisant rapidement le tour du monde.

La photo a été postée le 4 février 2012 sur la page Facebook d’une organisation visant à aider les victimes du séisme qui a touché le Japon en mars 2011. Séisme suivi d’un tsunami meurtrier et de la catastrophe de Fukushima. Depuis, plus de 129.620 internautes ont « aimé » cette photo sur le réseau social, plus de 45.000 l’ont « partagée » et 10327 ont déposé un commentaire (au 30 juillet 2012).

Pour l’organisation japonaise Senri no michi, cet instantané symbolise Vite la suite !

Abonnez-vous gratuitement sur Oser Vivre Mieux

RESTONS EN CONTACT !

Inscrivez-vous dès à présent à la publication  privée du blog Oser Vivre Mieux  et recevez gratuitement chaque semaine dans votre  boite mail:

  • Le résumé des articles récemment parus
  • Les commentaires les plus pertinents
  • Les sujets en préparation
  • Des bonus…
  • Des privilèges…

Cliquez ICI et Maintenant

Guide Ultime pour une Vie Meilleure

Peut-il être trop tard pour améliorer son hygiène de vie ?

Active seniors

A n’importe quel moment de notre vie, notre comportement et notre hygiène de vie ont une incidence directe et immédiate sur notre santé, mais aussi sur notre qualité de vie et sur notre longévité. Plus nous nous installons longtemps dans de mauvaises habitudes et plus il est difficile de s’en séparer. Une personne qui a beaucoup fumé pendant plusieurs dizaines d’années et quelqu’un qui est en fort surpoids depuis 30 ans par exemple devront faire preuve d’efforts énormes, qui, pour se séparer du tabac, ou pour s’alimenter de meilleure manière et commencer l’exercice physique. La solution miracle étant dans tous les cas de ne jamais Vite la suite !

Les bébés philosophes

Dans le ventre d’une mère, Deux bébés discutent.

  • Bébé 1 : Et toi, tu crois à la vie après l’accouchement ?
  • Bébé 2 : Bien sûr. C’est évident que la vie après l’accouchement existe. Nous sommes ici pour devenir forts et nous préparer pour ce qui nous attend après.
  • Bébé 1: Pffff… tout ça, c’est insensé. Il n’y a rien après l’accouchement ! A quoi ressemblerait une vie hors du ventre ?
  • Bébé 2 : Eh bien, il y a beaucoup d’histoires à propos de « l’autre côté »… On dit que, là-bas, il y a beaucoup de lumière, beaucoup de joie et d’émotions, des milliers de choses à vivre… Par exemple, il paraît que là-bas on va manger avec notre bouche.
  • Bébé 1 : Mais c’est n’importe quoi ! Nous avons notre cordon ombilical et c’est ça qui nous nourrit. Tout le monde le sait. On ne se nourrit pas par la bouche ! Et, bien sûr, il n’y a jamais eu de revenant de cette autre vie… donc, tout ça, ce sont des histoires de personnes naïves. La vie se termine tout simplement à l’accouchement. C’est comme ça, il faut l’accepter.
  • Bébé 2 : Et bien, permet moi de penser autrement. C’est sûr, je ne sais pas exactement à quoi cette vie après l’accouchement va ressembler, et je ne pourrais rien te prouver. Mais j’aime croire que, dans la vie qui vient, nous verrons notre maman et elle prendra soin de nous.
  • Bébé 1 : « Maman » ? Tu veux dire que tu crois en « maman » ??? Ah ! Et où se trouve-t-elle ?
  • Bébé 2 : Mais partout, tu vois bien ! Elle est partout, autour de nous ! Nous sommes faits d’elle et c’est grâce à elle que nous vivons. Sans elle, nous ne serions pas là.
  • Bébé 1 : C’est absurde ! Je n’ai jamais vu aucune maman donc c’est évident qu’elle n’existe pas.
  • Bébé 2 : Je ne suis pas d’accord, ça c’est ton point de vue. Car, parfois lorsque tout devient calme, on peut entendre quand elle chante… On peut sentir quand elle caresse notre monde… Je suis certain que notre Vraie vie va commencer après l’accouchement…

L’eau du robinet est-elle devenue un poison ?

eau

Nous sommes plus de 70% en France à consommer l’eau du robinet. C’est confortable, aucune manutention de packs ou de lourdes bonbonnes, pas besoin de penser au ravitaillement, aucun encombrement… C’est plus économique à l’achat et il n’y a pas de recyclage.

Mais est-ce une bonne chose ?

D’un point de vue strictement sanitaire, est-ce la meilleure option ?

Nombre de scientifiques recommandent aux personnes les plus fragiles, atteintes d’un cancer ou qui ont été malades, de ne pas boire l’eau du robinet par précaution.  Est-ce justifié ?

La qualité de l’eau du robinet varie selon les régions mais aussi en fonction des Vite la suite !

Le bonheur se lit sur son visage

Au moment où la grogne monte dans notre pays, où les gens sont de plus en plus inquiets pour leur avenir et celui de leurs enfants, où des pans entiers de nos industries s’effondrent,  où la précarité et la misère gagnent du terrain; tout cela dans un monde géopolitiquement instable, voici une personne qui, malgré les difficultés inhérentes au contexte compliqué dans lequel nous évoluons, si on en juge à sa mine réjouie et à son visage rayonnant semble manifestement Vite la suite !

La méthode infaillible pour ne plus oublier vos mots de passe

Ne vous est-il jamais arrivé de perdre vos mots de passe?

Accès à votre banque en ligne, à votre réseau social favori, à votre forum préféré… Tout est protégé par mot de passe.. et heureusement! On n’est jamais assez prudent face à des techniques de « HACKING » toujours plus performantes. Certains navigateurs permettent d’enregistrer et de retrouver facilement les mots de passe des sites sur lesquels vous vous êtes inscrits. Il existe des logiciels permettant de stocker ces mêmes mots de passe, mais voici une astuce toute bête qui permet de se rappeler des mots de passe sans jamais les enregistrer.

Voyez plutôt! Vite la suite !

Les impôts vus sous un autre angle, explications…

Marianne

Le principe des impôts semble pouvoir s’expliquer par une logique assez simple. Mais beaucoup pourtant, ne le saisissent pas toujours … Comme la grogne monte dans notre pays sous le poids sans cesse grandissant des impôts et taxes en tous genres, je vous invite à découvrir l’explication simple et illustrée de notre système d’imposition.

LES IMPÔTS expliqués par un prof

  Imaginons que tous les jours, 10 amis se retrouvent pour boire une bière et que l’addition totale se monte à 100 euros. (On reste dans le simple : cela ferait 10 euros par personne !)

Un jour, nos 10 amis décidèrent de payer cette facture selon une répartition qui s’inspire du calcul de l’impôt sur le revenu ! Ce qui donna ceci  Vite la suite !

Peut-on rire de tout ?

Je suis convaincu de l’importance de l’humour dans la vie quotidienne. Mais peut-on, pour autant rire de tout ?

Je pense que oui !

Mais surement pas n’importe comment et surtout pas avec n’importe qui….

Quoiqu’il en soit, j’ouvre une nouvelle catégorie dans ce blog,  » Oser en rire »… n’en déplaise aux coincés, aux frustrés, à tous ceux qui se sentiront quelque peu visés dans certains de mes articles. Sans se laisser aller au vulgaire ni tomber dans la méchanceté, ici on va se moquer c’est sur, et tourner en dérision les situations qui d’habitude nous mettent colère..

A très vite !!

Téléchargez ici le guide ultime pour une meilleure vie

Guide Ultime pour une Vie Meilleure